Les 4F ou l’art participatif pour embellir le centre-ville
Catégorie(s) : Actualité
Publié le : 17/05/2022

191 sphères à transformer en œuvres d’art. Voilà le beau défi auquel s’attaque l’atelier des 4F chaque lundi et dimanche jusqu’au 22 juillet. Répartis dans les rues Thiers, Monsigny, Faidherbe mais aussi place de Lorraine et place Gustave Charpentier, elles vous guideront tel un chemin vers l’art à travers le centre-ville.

Regards étonnés, sourires, jeune enfant qui reste longtemps devant la sphère avant d’oser poser une main sur ces différents motifs… la transformation des globes du centre-ville interpelle déjà. Après une sous-couche de blanc réalisée par les services techniques de la ville, les artistes Boulonnais Sylvie Lapaquette, Christine Chochoy, Christine Pavy, Pascal Houlbreque, Annie Croquelois et Arthur Rouze sont à pied d’œuvre chaque lundi (10h à 18h) et dimanche (14h30 à 18h) pour faire parler leur inspiration et donner une nouvelle vie à ces sphères bien connues des Boulonnais.

« Nous avons participé au festival l’année dernière pour l’exposition éphémère installée sur les panneaux électoraux » confie Annie Croquelois. « Chacun avait alors travaillé sur une thématique différente » poursuit Pascal Houlbrèque. « La démarche était plus personnelle ». Ici, c’est un vrai travail collectif, totalement dans la philosophie de l’association, qui s’est mis en place. Pour l’occasion, les associés de l’atelier ont également fait appel à Arthur Rouze pour s’attaquer à ce beau projet. « On a réfléchi tous ensemble, pas mal cogité et beaucoup échangé et finalement décidé de travailler sur différents thèmes selon l’endroit où se trouvent les sphères » explique Sylvie Lapaquette. « Par exemple, tout ce qui touche à l’art, la culture, l’écriture, le théâtre sera réalisé rue Monsigny tandis que des compositions plus florales verront le jour place Charpentier. Rue Thiers, on sera sur des figures qui appellent à la détente et au respect de l’environnement. »

Au total, ce sont donc 191 sphères qui vont devenir des objets d’expression artistique symbole de la richesse des mondes qui composent notre planète. L’enchaînement et la proximité de ces œuvres créeront un cheminement naturel à travers le centre-ville. L’occasion d’une balade et d’une découverte des mondes en miniatures à travers des créations ludiques et pédagogiques qui sensibiliseront les plus petits à la richesse de l’art et à l’importance de la préservation de la nature.

Un vrai défi à relever. « C’est le côté challenge qui m’a vraiment motivé » reprend Pascal. « La sphère est une forme très particulière à peindre » continue Sylvie. « Ce n’est pas comme un tableau. Selon l’endroit où on se trouve, l’impression est différente. Nous tournons autour d’elle et notre regard évolue. De cette contrainte née une certaine créativité. » De quoi donner quelques nuits blanches et qui oblige à un important travail de préparation. « Je me suis entraîné sur les boules de Noël pour avoir une première impression » raconte Annie. Tout a été préparé sur maquette pour éviter également les redondances. « Et puis, il y aura l’inspiration sur le moment. » Pour réaliser un défi qui a créé une belle émulation dans l’association. « C’est une fierté de participer à ce festival » confie Arthur. « Et un vrai bonheur de partager l’art en direct avec les habitants » conclut Sylvie.

L’atelier des 4F

L’atelier des 4F est un atelier associatif d’activités artistiques qui a ouvert ses portes au 35 rue de Lille en 2019. « Partage » est le maître mot de l’association qui transforme l’atelier en galerie d’art pour accueillir des expositions variées tout au long de l’année. « L’objectif est de mettre en valeur les artistes locaux » explique Sylvie Lapaquette. « Nous sommes ouverts à toute proposition d’exposition de peinture et sculpture quel que soit le style. Nous ne sommes pas là pour jouer les critique d’art. Si le travail, est de qualité il trouvera sa place dans notre galerie. » Si la Covid a freiné l’activité peu après l’ouverture, l’atelier a aujourd’hui trouvé son public. Il est ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h (fermeture à 16h le dimanche). 

À lire aussi :

Mohamed El Ghacham met la vie du quartier Damrémont en images

Mohamed El Ghacham met la vie du quartier Damrémont en images

A l’image de ses fresques, l’homme est discret, souriant et empli d’une bienveillance communicative. Depuis le 5 août, Mohammed El Ghacham transforme le siège de l’aviron boulonnais en œuvre d’art à ciel ouvert. Les scènes de la vie quotidienne s’enchaînent en douceur...